Liya, la fille qui n'aimait pas Halloween

Aller en bas

Liya, la fille qui n'aimait pas Halloween

Message par Thotho le Mer 9 Mar - 20:06

Hoy !

En triant mes dossiers, je suis retombé sur une histoire que j'avais écrite pour Halloween et que je n'avais pas posté. Je sais qu'on est en avril, mais cette erreur se devait d'être réparée.

Armez vous de votre plus gros doudou, d'un plaid doux et rassurant, plongez vous dans la pénombre, et bonne lecture ! =)

Note : le texte est aussi disponible à cette adresse google drive (avec la mise en forme, c'est beau *o* ) : https://docs.google.com/document/d/1c2oKSP3Y2ILrNsjaX0qupOMN-NJkqVAmAa9BtqpEy4M/edit?usp=sharing
Je vous conseille de le lire à cette adresse, ça n'en sera que plus agréable !

~~~

“PAS DE BONBONS”

Le soleil était encore haut dans le ciel quand Liya placardait sa pancarte sur la porte de sa maison. Elle recula d’un pas pour admirer son travail, puis elle rentra avec un sourire.

Cette année encore, Liya espérait qu’aucune abomination qu’on appelait « enfant » ne vienne chialer à la porte pour faire du recel de sucreries, et qu’elle ne retrouve pas sa porte gribouillée d’insultes mal orthographiées le lendemain matin.

Liya était une adolescente de 16 ans. Ses traits, son regard vert et ses longs cheveux verts laissaient deviner une femme décidée et franche, dans ses décisions comme dans ses propos. C’était également une petite aventurière qui se battait à l’épée. Bien qu’elle rêvait de devenir une Envoyée de Gaïa, elle n’était pas jalouse pour autant et aider le village dans lequel elle vivait lui convenait très bien.

Alors qu’elle s’apprêtait à regagner sa chambre, Liya vit débouler une petite silhouette, pas plus haute que trois pommes, sous un drap blanc. La silhouette faisait de grands gestes en criant des « houu » aigus, percutant une commode ici et une étagère là-bas.

Liya soupira. La silhouette se prit soudain ses jambes dans le drap et termina sa course pathétique aux pieds de Liya.

- Haha, tu aurais dû voir ta tête ! cria Liam. J’étais comment ?
- Mignon, fit-t-elle les dents serrés, en retirant le drap que portait son petit frère.

Mignon ET stupide.

- Et toi, tu as choisi quoi comme déguisement pour ce soir ? fit Liam en tournant autour de sa sœur.
- Je t’ai déjà répété que je ne viendrais pas ce soir.
- Mais pourquoi ? Nos parents sont déjà là-bas ! Ce sera super super super amusant !
- Justement, cette fête ne m’amuse pas.
- Mais pourquoi ?

ET fatiguant.

- Je te l’ai déjà expliqué mille fois ! lâcha Liya les poings serrés. Cette fête d’Halloween ne me fait ni peur, ni rigoler. Voir des citrouilles naines dans ton genre courir partout m’exaspère. Alors du balai, je veux avoir du calme.

Liam, triste, se retourna vers la sortie, en remettant son costume. Avant de sortir, il lâcha un mot à sa sœur.

- Un jour, des monstres viendront te manger !
- Ouais, c’est ça. Passe leur le bonjour de ma part. Les fantômes, ça n’existe pas.

Liam claqua la porte. Enfin la paix !

~ ~ ~

Il était minuit lorsque Liya entendit un bruit. « Encore un gosse » murmura-t-elle. Elle sortit alors de son lit en robe de nuit et alla voir à la porte. Il n’y avait personne.

Curieuse, elle prit rapidement un gilet et son épée, sortit de la maison pieds nus et ferma la porte. Celui ou celle qui l’a fait lever au milieu de la nuit va avoir la frousse de sa vie. Déterminée, elle s’avança sur les pavés froids de son village.

Elle avait froid mais elle semblait vraiment s’approcher de la source du bruit quand elle atteignit la sortie du village et l’entrée de la plaine. Elle quitta alors le sentier pavé et s’engagea dans la brume épaisse qui dissimulait la vallée.

Lorsqu’elle s’avança, elle distingua des silhouettes sombres avancer vers elle dans la brume. Elles émettaient des bruits rauques et inquiétants. Liya jeta des coups d’œil nerveux sur ces silhouettes, tournant la tête sans cesse et raffermissant la prise sur son épée.

- Qui êtes-vous ? Montrez-vous !

Les silhouettes avancèrent encore. Elles n’avaient rien d’humaines.

Liya sentit sa prise sur son épée faiblir. Elle baissa les yeux.

Le pommeau de son épée fondait. Il fondait dans un coulis pourpre et brûlant. La lame aussi se mit à fondre et à couler sur les doigts de Liya. Elle eut un petit cri de surprise et jeta ce qu’il restait de son épée au sol. L’herbe de la prairie se teinta du pourpre et du rouge sang de l’épée fondue.

« Non…c’est pas possible… » Bégaya-t-elle à voix basse.

Soudain, une silhouette se retrouva nez à nez avec Liya. C’était monstrueux. La peau semblait rugueuse et violette, les yeux étaient injectés de sang, le corps difforme. On aurait dit un zombie, mais en vraiment plus… immonde.

A la vue de cette atrocité, Liya cria et s’enfuit dans la brume. Elle repoussa les monstres sur son chemin, dégoutée par la texture de ces choses. Elle laissa tomber sa veste dans sa course.

Haletante et vêtue de sa simple robe de nuit blanche, elle s’enfonça davantage dans la brume, espérant trouver un abri.

Liya courut aussi loin et aussi longtemps qu’elle le pouvait. Elle ne sentait plus les créatures sur ses talons.

« Où suis-je ? » pensa-t-elle à voix haute. Elle n’y pensait pas du tout durant sa course et avait complètement perdu ses repères. Le sol était rouge, rouge sang. La texture n’était pas celle de l’herbe, mais d’autre chose. Quelque chose de désagréable. Réprimant un dégoût, elle essaya de calmer sa respiration.

« Tu es là… Parfait. »

Liya cria de surprise. « Qui a parlé ? Qui ? »

« Amusons nous ! »

Liya écarquilla ses yeux et retint un cri lorsque elle vit une douzaine de monstres, de zombies, sortir de la brume, l’encerclant complètement.

La brume se leva complètement et Liya fut horrifié par ce qu’elle découvrit. Elle ne se trouvait pas dans une plaine, mais dans un genre de caverne macabre. Les murs étaient faits de… tendons, de muscles. Le sol était fait de chair et d’ossements écarlates. Seuls quelques flambeaux montés sur des crânes et des tibias éclairaient ce qui semblait être une arène. Liya eut un haut-le-cœur et porta les mains à ses lèvres. « Non… Oh mon dieu, non… »

« Ce n’est pas possible… Je… Je… »

Je cauchemarde !

Liya regardait autour d’elle et vit les monstres approcher. Si c’était seulement un songe, elle devrait pouvoir en garder le contrôle. Elle le devait.

Liya scruta le charnier autour d’elle, en s’efforçant de calmer sa respiration. Soudain, elle vit ce qui semblait être un pommeau d’épée dépasser de la chair en décomposition. Liya se jeta à genoux devant cette épée.

Lorsqu’elle l’empoigna, l’épée ne bougea pas. Dégoûtée, elle ferma les yeux et déblaya la chair et les ossements autour de l’arme.

Lorsqu’elle put dégager l’arme, elle s’aperçu que ce n’était pas une épée comme elle le pensait, mais autre chose. La lame était incurvée, rouge sang. C’était une faux.

« Ça ira… ça ira… » Pensa Liya.

« Oui ! Que le spectacle… commence ! »

Comme s’ils étaient menés par la voix, les zombies se ruèrent sur Liya. Dans un bruit mi cri de guerre mi sanglot, Liya se rua sur le premier ennemi devant elle. Elle n’avait jamais eu à tuer quoi que ce soit mais si elle devait mourir ce soir, ce ne serait pas sans combattre.
Lorsque la lame découpa le premier zombie, le sang éclaboussa la robe de nuit blanche de Liya. Le second éclaboussa son visage. Lorsque le troisième vint tâcher ses mains, Liya hoqueta. Etait-t-elle encore humaine ?

Un zombie la poussa et Liya s’étala face contre terre. Elle n’eût que le temps de se retourner et de parer le coup du zombie suivant. Liya sentait ses muscles faiblir. Elle respirait aussi bruyamment, elle manquait d’air. Dans un ultime souffle, elle repoussa le monstre et rampa en arrière. C’était fini.

« Oh, déjà ? J’imagine que c’est à mon tour de m’amuser ! »

Liya se sentit glisser. Soudain, une main noire et difforme, comme une ombre, agrippa sa cheville et la leva rapidement au-dessus des monstres, au milieu de l’arène. La tête en bas, Liya criait et commençait à pleurer.

« Alors alors… je pourrais te donner au premier zombie qui arrive à agripper tes longs cheveux, qu’en penses-tu ? »

Liya hurla, essaya de se débattre, mais la prise était trop forte et elle était trop faible. Lorsqu’elle sentit sa robe de nuit glisser et découvrir ses jambes, elle poussa un cri et la rabaissa jusqu’à ses cuisses par pudeur. Elle tremblait.

« Non, non, je sais ! Je vais te jeter au centre et regarder ce qui se passe ! »

Liya jeta un regard haletant en bas. Les zombies étaient surexcités et semblaient prêts à tout pour l’avoir. Elle remonta la tête et la secoua de gauche à droite dans un long sanglot. Mourir lui faisait déjà très peur, mais l’idée d’être souillée par ces horribles créatures la terrifiait.

- Non… Pleura-t-elle, Non… sanglota-t-elle… Je ne veux pas… Je ne veux pas mourir ! Pitié ! Pitié !

« Ohh… comme c’est mignon ! »

Dominée par la voix sarcastique, Liya ferma les yeux et se laissa complètement aller, pleurant tout ce qui lui restait de larmes et de sanglots. Elle attendait, terrorisée, ce qui allait se passer.

Liya sentit la pression sur sa cheville diminuer, et elle se sentit glisser. Elle chuta lamentablement sur le dos. Les zombies approchaient. Plus nombreux que jamais.

Soudain, l’atmosphère changea d’air. Les yeux embués de larmes, Liya ne distinguait pas très bien ce qu’il se passait, mais les monstres semblaient changer, se transformer, se muer…

Lorsque Liya sécha ses larmes dans un énième hoquet, elle vit une nuée de citrouilles l’entourer. L’une d’entre elle faisait la taille d’un petit humain, étant montée sur un corps. Elle riait.

Lilith, la Sorcière Ténébreuse, se matérialisa devant ses citrouilles. Elle riait tellement qu’elle s’en tenait le ventre.

- Hihihi ! Oh ma pauvre, si tu pouvais voir ta tête ! C’était tellement drôle !

Liya ne put emmètre le moindre son tant elle hoquetait pour retrouver son souffle.

- Non, mais sans rire, je te trouve bien trop sûre de toi pour quelqu’un qui a peur de quelques monstres ! Tu ne devrais pas prendre MA fête à la légère ! Enfin, je pense que tu as compris à présent. Hihihi…

Encore en larmes, Liya se contenta d’hocher la tête.

- Mais sois sans crainte Liya, clama Lilith sur un ton beaucoup plus sérieux. Je ferais en sorte que tu t’en souviennes jusqu’à la fin de tes jours…

Liya poussa un petit cri. Lilith esquissa alors un sourire et matérialisa dans sa main une faux gigantesque, terrifiante et magnifique. Lilith leva alors son arme à deux mains au-dessus de Liya et l’abattit subitement.

- Hihihi ! Je reviendrais Liya ! Je reviendrais…

~ ~ ~

Liya poussa un grand et long cri, en se redressant dans son lit. Sa robe de nuit était trempée de sueur. Elle se leva et courut jusqu’à la salle de bain pour se voir dans le miroir. Sa robe était certes trempée, mais blanche immaculée et elle semblait aller très bien.

Liya empoigna un plaid et sortit pieds nus sur le balcon de sa chambre. Elle s’assit, protégée par son plaid, tremblant encore et regardant les étoiles.

Au fond, ce n’était qu’un cauchemar. Un simple cauchemar.

Pourtant, Liya savait que c’était plus que ça.

Car Lilith reviendrait.

~ ~ ~

« Pour toi mon Astro, un gros bonbon ! »
« Et pour vous, un bonbon ou un sort ? »
« Joyeux Halloween à tous ! »

_________________
"C'était compliqué, alors j'ai essayé d'expliquer ce que c'était [...] pour que tout le monde comprenne.
C'était difficile, alors j'ai essayé de rigoler, pour que personne ne s'ennuie.
J'ai raté.
Mais je veux pas qu'on dise que j'ai rien foutu. Parce que c'est pas vrai.
A. Astier.
avatar
Thotho
S Cup

Messages : 209
Date d'inscription : 01/09/2014
Age : 23
Localisation : 18ème étage de la Tour Céleste avec Hel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum